Pages

Friday, 30 August 2013

U.S. report predicts rising natural gas prices in 2013-14




http://www.hudsonenergy.net/texas/CommercialSolutions/InternationalPresence.aspx 
 
U.S. report predicts rising natural gas prices in 2013-14

in Energy News
By Erich Schwartzel / Pittsburgh Post-Gazette



Marcellus Shale drillers who have had to cut costs and disassemble rigs because of recent record-low natural gas prices should expect a reprieve over the next two years, according to the latest projections from the U.S. Energy Information Administration.
The average price of natural gas is expected to increase by almost a dollar in 2013, hitting $3.74 per million British thermal units.

That's a significant jump from the $2.75 average seen last year, when accelerated drilling created a glut in supply that caused prices to drop and made drilling in many places unprofitable. Increases are expected to continue into 2014, when prices are predicted to hit $3.90.



The EIA report released Tuesday is the first look into 2014 for the domestic and international energy scene, and it includes projections that could affect gas and coal activity in Pennsylvania and surrounding states.



PG graphic: U.S. natural gas prices
(Click image for larger version)






Higher gas prices would send reverberations across multiple sectors, helping coal become competitive with natural gas again as an electricity source and allowing drillers to broaden their focus beyond shale formations that are rich in oil. In addition, the federal energy agency projects increased domestic oil production will break new records over the next couple of years and eventually lead to lower prices at the gasoline station.

The report is the latest set of tea leaves for an industry that's been in flux: Enthusiasm for drilling was tempered in recent years by economic realities that made it risky for every rig to turn a profit. The low prices made natural gas an easy sell to large, industrial customers who consume a lot of energy, but slowed lease activity as companies waited for prices to rebound.



If natural gas prices continue an upward trend toward $4 per mcf, companies that had drilled wells but weren't bringing the gas to market could decide it is worth hooking those wells up to pipelines and selling the gas, said Adam Sieminski, the EIA administrator.
Natural gas consumption, meanwhile, is expected to be relatively flat in 2013, though the EIA forecasts an increase in its use to heat homes and offices over the next two years. Consumption in 2012 was low due to an unnaturally warm winter.



Over the next several years, the EIA's projections call for a steady rise in natural gas prices, said Mr. Sieminski, "continuing to go up to $5 or $6 in the longer term."

That would be welcome news to drillers who found the bargain-basement prices unsustainable for rapid-fire drilling in the Marcellus region, which includes much of Pennsylvania, and in other shale formations around the country. Companies in recent years have concentrated on shale regions where more lucrative oil and natural gas liquids are housed, and a rise in regular natural gas prices "might turn the drift from natural gas to oil around," said Mr. Sieminski.



Pennsylvania gets one shout-out in the administration's Short-Term Energy Outlook, with researchers saying Marcellus production "continues at a strong pace as producers target oil-and-gas wells."
Nationwide, the natural gas rig count was at 431 at the end of 2012 -- almost half of the 811 rigs seen in the beginning of the year. But domestic gas production is expected to remain relatively steady despite the drop in rig count, which the EIA said suggests greater rig efficiency in extracting more gas from a single location.
Coal producers may welcome an increase in natural gas prices, as well. Low gas prices had helped erode coal's place as the top source in the electricity generation market. Coal consumption in the electric power sector last year was at its lowest level since 1992.



With the difference in costs between the two fuels shrinking, coal's share of the electricity generation market should rise from 37.6 percent in 2012 to 39 percent in 2013, and then to 39.6 percent in 2014, the report said. The rise of natural gas as an alternative to coal was starkly seen in April 2012, when coal and natural gas each provided 32 percent of the nation's total generation -- the first time the two power sources were tied since the EIA began collecting data.

The rapid changes in gas prices and production are largely a result of hydraulic fracturing technology that has unlocked reserves across the country. That same technology has helped fuel a rise in domestic crude oil production, which is expected to increase from 6.4 million barrels per day in 2012 to 7.3 million barrels in 2013 and then 7.9 million barrels in 2014.
The 2014 projection would mark the highest annual production average since 1988.

Record-setting production should trickle down into good news for consumers: The drop in crude prices is expected to cause gasoline prices to drop almost 20 cents from last year to an average of $3.44 per gallon in 2013 and then to $3.34 per gallon in 2014.



Of course, trying to lend psychic powers to gas prices can be a lost cause. A report also released Tuesday by GasBuddy.com showed median 2013 forecasts oscillating on a month-to-month basis between an expected January low of $3.29 and April high of $3.95.



Meanwhile, wind-powered generation grew by 17 percent in 2012, the EIA report said. The agency said it expects wind-powered generation to stay flat through 2014, but added that Tuesday's report does not account for any business generated by the federal tax credit for wind projects extended earlier this month.
Solar energy grew 32 percent in 2012, and is expected to grow by 31 percent and 28 percent in 2013 and 2014, respectively.

 




 
 
 Prix fix de gaz Naturel

As discussed, please find below details the regarding preferential service supply of natural gas at a fixed price for your business 

 http://www.hudsonenergy.net/texas/CommercialSolutions/InternationalPresence.aspx 
 
 
Un rapport américain prédit la hausse des prix du gaz naturel en 2013-14
dans Nouvelles de l'énergie

Par Erich Schwartzel / Pittsburgh Post-Gazette

Marcellus foreurs qui ont dû réduire leurs coûts et à démonter les plates-formes en raison des récentes hausses des prix historiquement bas gaz naturel doivent s'attendre à un répit au cours des deux prochaines années, selon les dernières projections de l'administration US Energy Information .
On prévoit que le prix moyen du gaz naturel devrait augmenter de près d'un dollar en 2013 , atteignant 3,74 $ par million d'unités thermiques britanniques .
C'est un bond important par rapport à la moyenne de 2,75 $ vu l'année dernière, lorsque le forage accéléré créé une surabondance de l'offre qui a causé baisser les prix et a fait forer dans de nombreux endroits non rentables. Les augmentations devraient se poursuivre jusqu'en 2014 , lorsque les prix sont prévus pour frapper 3,90 $.
Le rapport d'évaluation publié mardi est le premier regard sur 2014 pour la scène énergétique nationale et internationale, et il comprend des projections qui pourraient affecter gaz et de l'activité de charbon en Pennsylvanie et des Etats voisins .



 


PG graphique : prix du gaz naturel aux États-Unis
( Cliquez sur l'image pour agrandir )

Les prix élevés de l'essence allaient envoyer réverbérations dans de multiples secteurs , contribuant charbon devenir compétitif avec du gaz naturel à nouveau comme une source d' électricité et permet foreurs d'élargir leur vision au-delà de schiste formations qui sont riches en huile. En outre, les projets fédéraux de l'agence de l'énergie ont augmenté la production nationale de pétrole va battre de nouveaux records au cours des deux prochaines années et finalement conduire à une baisse des prix à la station d'essence.
Ce rapport est le dernier jeu de feuilles de thé pour une industrie qui a été en flux : Enthousiasme pour le forage a été atténuée au cours des dernières années par les réalités économiques qui ont fait qu'il est risqué pour chaque plate-forme pour faire un profit . Les bas prix du gaz naturel ont une de facile à vendre aux grands clients industriels qui consomment beaucoup d'énergie, mais ont ralenti l'activité de crédit-bail que les entreprises attendaient des prix à rebondir.
Si les prix du gaz naturel continuent une tendance à la hausse vers 4 $ par mcf , les entreprises qui ont des puits forés mais n'ont pas amener le gaz sur le marché pourraient décider qu'il vaut accrochage ces puits jusqu'à pipelines et la vente du gaz , a déclaré Adam Sieminski , l'administrateur EIA .
Consommation de gaz naturel , quant à lui , devrait être relativement stable en 2013 , même si l'EIE prévoit une augmentation de son utilisation pour chauffer les maisons et les bureaux au cours des deux prochaines années. La consommation en 2012 a été faible en raison d'un hiver anormalement chaud.


Au cours des prochaines années , les prévisions de l' EIA appellent à une augmentation constante des prix du gaz naturel , a déclaré M. Sieminski , «continuer à aller jusqu'à 5 $ ou 6 $ à plus long terme . "

Ce serait bonnes nouvelles pour les foreurs qui ont trouvé les prix d'aubaine insoutenable pour le perçage
rapide -le-feu dans la région de Marcellus , qui comprend une grande partie de la Pennsylvanie, et dans d'autres formations de schiste dans le pays. Entreprises au cours des dernières années se sont concentrés sur les régions de schiste où des liquides de gaz naturel et de pétrole plus lucratif sont logés , et une hausse des prix réguliers de gaz naturel »pourrait tourner la dérive à partir de gaz naturel à l'huile autour ", a déclaré M. Sieminski .
Pennsylvanie reçoit un shout-out dans Perspectives énergétiques à court terme de l'administration , avec des chercheurs en disant production Marcellus " se poursuit à un rythme soutenu que les producteurs des puits de pétrole et de gaz cibles. "

Au niveau national, le nombre de puits de gaz naturel était à 431 à la fin de 2012 - près de la moitié des 811 plates-formes observées au début de l'année. Mais il est prévu la production de gaz intérieure devrait rester relativement stable malgré la baisse du nombre plate-forme , qui l' EIA a dit suggère une plus grande efficacité des appareils de forage pour extraire plus de gaz à partir d'un seul endroit.
Les producteurs de charbon peuvent accueillir une augmentation du prix du gaz naturel , aussi bien. Faibles prix du gaz ont contribué à l'érosion de la place de charbon comme principale source sur le marché de la production d'électricité . La consommation de charbon dans le secteur de l'électricité l'année dernière était à son plus bas niveau depuis 1992.


A la différence de coût entre les deux carburants diminue, la part du charbon du marché de la production d'électricité devrait augmenter de 37,6 pour cent en 2012 à 39 pour cent en 2013 , puis à 39,6 pour cent en 2014, selon le rapport. La hausse du gaz naturel comme alternative au charbon était nettement visible en Avril 2012 , lorsque le charbon et le gaz naturel munis chacun 32 pour cent de la production totale du pays - la première fois que les deux sources d'énergie étaient liés depuis l'EIE a commencé à recueillir des données .
Les changements rapides des prix du gaz et de la production sont en grande partie grâce à la technologie de fracturation hydraulique qui a débloqué réserves à travers le pays . Cette même technologie a contribué à alimenter une hausse de la production de pétrole brut domestique , qui devrait passer de 6,4 millions de barils par jour en 2012 à 7.300.000 barils en 2013 , puis 7,9 millions de barils en 2014 .

La projection 2014 marquerait la moyenne de production annuelle la plus élevée depuis 1988.
Production record de réglage doit couler vers le bas dans de bonnes nouvelles pour les consommateurs : On prévoit que la baisse des prix du brut à provoquer prix de l'essence à abandonner près de 20 cents de l'an dernier pour atteindre une moyenne de 3,44 $ le gallon en 2013 , puis à 3,34 $ le gallon en 2014.

Bien sûr , en essayant de prêter pouvoirs psychiques pour les prix du gaz peut être une cause perdue. Un rapport également publié mardi par GasBuddy.com montré médians 2013 prévisions oscillant sur une base de mois en mois entre une Janvier attendue faible de 3,29 $ et Avril élevé de 3,95 $.

Pendant ce temps , la production éolienne a augmenté de 17 pour cent en 2012, le rapport de l'EIE dit. L'agence a déclaré qu'elle s'attend à ce que la production éolienne de rester à plat jusqu'en 2014 , mais il a ajouté que le rapport de mardi ne tient pas compte de toute activité générée par le crédit d'impôt fédéral pour les projets éoliens étendu plus tôt ce mois-ci .


L'énergie solaire a augmenté de 32 pour cent en 2012 et devrait croître de 31 pour cent et 28 pour cent en 2013 et 2014 , respectivement.
 


Samuel Ezerzer
sam.hudsonenergy@consultant.com
 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________